Fermetures des Ecoles : contraintes ou occasions ?

Dernière mise à jour : 20 mars 2020

Premiers jours d'une organisation nouvelle qui laisse entrevoir de bonnes surprises.



 

Les parents et les enfants à la maison ! Une belle aventure à vivre sans risques.


L'école, les crèches, toutes les institutions scolaires et spécialisées sont fermées. Tout le monde à bien entendu que ce sont les institutions qui sont fermées. La vie scolaire de vos enfants doit continuer car elle est faite d'apprentissage, d'ouverture au monde de demain et surtout de repères dans leur journée. Il va falloir ouvrir l'école à la maison avec les possibilités qui sont les vôtres et que vous ne connaissez peut-être pas encore ! Des possibilités pour moduler de nouvelles règles avec vos enfants sur un quotidien de 24h. A votre imagination et celle de vos enfants !


Une des premières choses va être de leur définir le confinement. Au sens premier le verbe "confiner" signifie : enfermer, isoler, être maintenu dans un espace restreint. Il faudra donc leur expliquer pourquoi nous devons rester à la maison. Pourquoi nous devons nous protéger. Pourquoi nous devons ne plus avoir de contacts avec d'autres personnes. Des explications qui leurs serviront contre tout autre danger dans la vie.

De vos explications découlera la compréhension de ce qui les attends, vous et eux, à savoir le partage d'un quotidien 24h/24h. Vous pouvez leur demander à quoi leur fait penser le mot confinement et y introduire vos propres images : confiner, confiance, confier, cocon, côtoyer, abris...

Cette période de confinement va s'alterner de plusieurs moments, plusieurs états et plusieurs questionnements auxquels vous arriverez à faire face :

- Des périodes d'affolement, de doutes, de colères, d'angoisses, de solitude, de joie, de bonheur, d'amour, puis de nouveau de peur, de tristesse...pour se terminer.

- Des questionnements : " Comment vais-je faire pour être Institutrice, épouse, père, salarié, confidente, moi même ? comment garder mon autorité, ma liberté, une tolérance, de l’empathie, de la douceur et de la fermeté...?


Tout cela est nouveau pour vous et étapes par étapes, réflexion au fil du temps, réajustement progressif vous aiderons à faire de ce que vous pensez une contrainte, un moment salvateur et gratifiant pour tous.


Ainsi pour éviter des tensions inutiles, EXPLIQUEZ à vos enfants la nouvelle organisation que vous avez décidé pour ce confinement.

" Mais tu sais bien que Maman ou Papa doit travailler à la maison !"

C'est ce que vous pensez. "C'est pourtant logique, tu vois bien la situation, je t'ai déjà expliqué 100 fois !"'.

Vous pensez que l'enfant sait et qu'il le fait exprès. Dans la nouveauté ou le changement, les enfants ont besoin de l'entendre plusieurs fois de manière posée et répétée. Avec des mots différents selon l'âge, selon son inquiétude.


Ecole à la maison, soins spécialisés, sport, connexion, lecture, devoirs,téléphone, copains, petite copine, Télé-travail, whatsapp, cuisine, ménage, veillées, télé, netflix, temps entre parents, ...


LA NOUVELLE ORGANISATION


L'enfant n'y est pour rien dans ce confinement. Prenez le temps de réfléchir entre parents à la manière dont vous souhaitez que l'emploi du temps puisse se mettre en place. Y associer les enfants dans un second temps ou en parallèle est intéressant. Il va vous permettre tout d'abord de savoir dans quel état d'esprit ils sont, puis ce qu'ils sont disposés à entendre et à modifier..." Cool, plus d'école ! Chouette, je vais pouvoir jouer à ma tablette plus longtemps ! Tu vas me saouler avec tes obligations..." . Vous ne faites que les entendre : les décisions et organisations finales vous appartiennent.


Posez-vous tous ensemble pour EXPLIQUER et COMMUNIQUER ce que vous avez décidés. Chacun entendra les mêmes choses au même moment et pourras s'y référer ou le rappeler au moment venu " Maman elle a dit que le matin on peut se lever à 9h et pas 7h du matin ! Papa il a expliqué que si on fait pas une heure de devoir, y'aura pas de télé !"

Poser le cadre, les horaires, vos obligations et les leurs.


Le visuel est très intéressant et reposant pour tous : Afficher des fiches avec les règles ou des emplois du temps à disposition et hauteur des enfants. En fonction de vos indications, les enfants peuvent s'en saisir en les retraçant à l'écrit eux-mêmes. Les plus petits peuvent ainsi mettre de la couleur, des dessins, des stickers, et se sentiront d'autant plus concernés. Un gain de temps et d'énergie pour vous afin de ne pas ....crier et répéter sans cesse la même chose.


VOUS ALLEZ EN AVOIR BESOIN : n'hésitez pas à inclure des temps de pauses pour chacun. Des temps calmes pour les enfants après le déjeuner et le dîner. Des temps d'isolement, de repos et de distance pour vous mais aussi pour les enfants. Les fratries ont besoin d'avoir des temps seuls pour se reposer du collectif. On peut être en famille même lorsque maman et papa dînent en amoureux dans la cuisine après avoir préparé les plateaux repas pour une soirée TV des enfants. ANTICIPER des temps de lâcher-prise, seul, d'explosion émotionnelle, de repos et de calme, car face aux multi-tâches et responsabilités, il vous faudra davantage de moments calme. Osez poser un jour de congés entre conjoints, déléguer des responsabilités aux aînés pour avoir des heures de congés, paramétrer et clôturer une activité pour les plus petits avec le temps du goûter en prime pour allonger votre temps de pause. Calez-vous sur le rythme de bébé pour travailler ou vous reposer.


PRUDENCE : une fois toutes ces règles établies et cette nouvelle organisation mise en place, les enfants critiqueront, tenteront de négocier, râleront. Des attitudes qu'ils affectionnent tout particulièrement ! Ils ont le droit de ne pas être d'accord mais pour l'instant c'est décidé ainsi ! Paroles de parents !

A vous d'ajuster, d'évaluer de possibles changements qui serons certainement nécessaire dans cette période plus ou moins longue.


Le second sens du verbe "confiner" veut dire : toucher aux limites de, être proche de. N'est-ce pas un moment hasardeux pour repenser à toutes les fois où vous vous êtes dits : " Entre mon boulot, les devoirs, les couches, le repas, les douches ! je n'ai pas assez de temps pour les enfants" ?


Suite prochainement...



0 commentaire